Régulation du métabolisme hépatique : le rôle du régulateur P16 démontré

CDKN2A/p16INK4a suppresses hepatic fatty acid oxidation through the AMPKα2-SIRT1-PPARα signaling pathway.   
Yann Deleye, Alexia Karen Cotte, Sarah Anissa Hannou, Nathalie Hennuyer, Lucie Bernard  , Bruno Derudas, Sandrine Caron, Vanessa Legry, Emmanuelle Vallez, Emilie Dorchies, Nathalie Martin, Steve Lancel, Jean-Sébastien Annicotte, Kadiombo Bantubungi, Albin Pourtier, Violeta Raverdy, François Pattou, Philippe Lefebvre, Corinne Abbadie, Bart Staels, Joel T Haas, Réjane Peaumelle.
J Biol Chem. 2020 Oct 9;jbc.RA120.012543.

Les régulateurs du cycle cellulaire sont très étudiés dans le cancer et le vieillissement. L’équipe du Pr Réjane Paumelle à l’Institut Pasteur de Lille (U1011-EGID) a montré que certains de ces régulateurs, comme p16INK4a (p16), peuvent aussi jouer un rôle dans la régulation du métabolisme hépatique indépendamment de leur rôle dans le contrôle du cycle cellulaire. En utilisant un modèle de souris ou d'hépatocytes déficients pour l'expression de p16, l'équipe a montré que p16 était important dans le contrôle du métabolisme des lipides au cours du jeûne et le développement de la stéatose hépatique par un mécanisme dépendant du récepteur nucléaire PPARalpha. Ce travail confirme des travaux antérieurs montrant un lien génétique entre les mutations proches du locus p16/CDKN2A et certains désordres métaboliques comme le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires. Ainsi, en diminuant l’expression de p16, il serait peut-être possible de préserver la flexibilité métabolique hépatique et diminuer le développement de ces pathologies.